Harfang des Neiges
Nyctea scandiaca
L. 22.0 à 27.0 po. (la femelle est plus grande que le mâle)

C'est un grand Hibou dont les dimensions sont presque égales à celles du Grand Duc, mais il n'a pas d'aigrettes au-dessus des oreilles. Son plumage est plus ou moins marqué de rayures et de points foncés. Il a les yeux jaunes; les pattes et les doigts fortement plumés. Le mâle est presque entièrement blanc et marqué d'un minimum de points et de rayures brunes plus abondantes (souvent très prononcés) chez les juvéniles que chez les femelles adultes.

Mensurations: Le mâle adulte: aile 375.5-407.5 (396.4) queue 210.0-219.5 (214.1); culmen depuis la cire, 24.7-29.0 (27.00) mm. La femelle adulte: aile 415.0-438.5 (419.9)mm.

L'Habitat: Au cours de la saison de nidification, il fréquente soit la toundra basse, soit la toundra élevée, de préférence où il y a des tertres ou des collines.
En migration, et en hiver, dans le Sud, il se rencontre dans des endroits à découvert, comme dans des champs, dans les prairies, dans les marais, sur les cotes et en bordure des lacs et des rivières importantes. Il se repose soit au sol, soit perché sur un pieu de clôture, sur une meule de foin, dans un arbre, sur une antenne de radio et sur des édifices.

La nidification: Le nid est placé au sol et consiste en une légère dépression, souvent garnie d'un peu de mousse ou d'herbe, en un endroit élevé dans la toundra onduleuse. Les œufs, au nombre de 5 à 7, à l'occasion plus ou moins, sont blancs. La femelle couvre 32 ou 33 jours.

L'aire de dispersion au Québec: Le Harfang des Neiges niche au nord du Québec (Povungnituk, Fort Chimo) et au nord du Labrador ( au sud jusqu'à Okak, probablement jusqu'à Nain)
Il hiverne dans certaines parties de sa zone de nidification, mais probablement au sud de la zone òu il fait constamment nuit en hiver, et plus au sud en nombres irréguliers jusqu'au sud de toutes les provinces. Les vols les plus considérables vers le sud se produisent environ tous les quatre ans, alors que la population de petits mammifères sont au plus bas de leur cycle de fluctuation, en particulier dans le cas des lemmings, qui constituent la principale nourriture du Harfang des neiges dans l'Arctique.

vous pouvez voir cet Harfand des neiges, Au Parc de la rivière du nord,1051 boul. International , St-Jérome (Québec)